Que faut-il faire pour oublier une personne ?

Comment oublier quelqu’un ?

La vie fait qu’à un certain moment, la personne que vous avez aimée, que ce soit un membre de votre famille, un ami ou un amoureux, ait pris un autre chemin que vous. Même si elle n’est plus présente dans vos quotidiens, cette dernière continue à hanter vos pensées. Les instants que vous avez passés ensemble, le mal qu’elle vous a fait, les souvenirs qu’elle vous laisse continuent à tourner sans fin dans votre tête.

On ne peut pas oublier une personne du jour au lendemain. Il faudra laisser le temps s’en occuper, mais vous devez aussi apporter un peu de volonté pour accepter de sortir cette personne de votre vie. Pour accélérer cet oubli, vous pouvez changer votre mode de pensée, vous créer de nouveaux souvenirs et vous concentrer sur des notions plus positives.

Laisser le passé au passé

Si vous voulez vraiment sortir cette personne de votre vie et de vos pensées, la première chose à faire est d’oublier le passé. Vous ne pourrez plus y changer grand-chose alors, laissez-la derrière vous.

Tourner la page

Si vous voulez vraiment oublier cette personne, il faut tourner la page. Ne pensez même pas à avoir une conversation avec elle pour essayer de comprendre certaines choses.
Si vous ressentez vraiment ce sentiment d’inachevé, ne vous sentez pas obligé de le revoir pour présenter vos excuses, par exemple. Il est possible de le faire par mail ou en envoyant une lettre. Vous verrez que ces mots que vous lui adressez vont vous apaiser et ce que vous ressentez pour cette personne s’estompera petit à petit.

Dans certains cas, on ne se sent pas vraiment mal rien qu’à l’idée d’écrire à cette personne qui vous manque. Il ne faut pas se mentir à soi-même : posez-vous la question s’il est bien raisonnable de la recontacter. Est-ce que la situation actuelle ne serait pas mieux ?
Dites-vous également que si vous lui écrivez un mail, il y a de fortes chances qu’elle vous réponde et ceci peut encore accentuer votre colère ou votre tristesse. Alors, réfléchissez bien avant de lui écrire votre lettre d’explication ou d’excuse.

Si vous ne voulez pas revoir cette personne, ni lui écrire, il y a bien une autre alternative. Prenez une feuille de papier. Mettez dessus tout votre ressenti. Écrivez la lettre comme si elle allait lui être destinée. Détruisez-la ensuite en la brûlant ou en la jetant. Vous allez voir que cette expérience va vous aider à vous sentir mieux. Son principal avantage : il n’y aura pas de suite, ni de nouvelles conséquences.

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Arrêter de lui vouer une grande admiration

Lorsque vous avez accepté cette personne dans votre vie, vous avez laissé de côté ses imperfections et ses défauts. Pour vous, c’était la personne idéale : vous vous souvenez de sa générosité, de ses beaux yeux… Enlevez le piédestal sur lequel vous l’avez mis. Si vous voulez vraiment l’oublier, il faudra faire un zoom sur les raisons pour lesquelles votre relation s’est terminée.

Pour ceci, vous pouvez faire un petit exercice. Notez sur un papier toutes les raisons qui ont mis fin à cette relation. Mettez tout ce qui vous passe par la tête et ne vous mentez pas. Vous pouvez y mettre ses défauts, ou des raisons du style « On n’avait pas les mêmes objectifs » ou « Elle n’était pas vraiment compréhensive ». Si cette personne ne fait plus partie de votre vie aujourd’hui, c’est qu’il y a bien un motif qui peut venir de vous ou d’elle.

Ne pas se faire un film

Face à ce type de situation, on a tendance à se poser pour comprendre pourquoi on en est arrivé là. On remonte l’histoire, on analyse chaque détail et on essaie de localiser la véritable origine du problème. On se dit même que si on avait fait les choses autrement, rien ne serait gâché. Se faire un film dans la tête n’est pas la solution, c’est même une torture. Encore une fois, vous ne pourrez plus rien changer. Le mal est fait et il n’y a plus moyen de l’effacer. Si vous voulez vraiment l’oublier, arrêtez de ressasser cette histoire.

Se débarrasser des souvenirs qui vous lient à cette personne

Si vous n’êtes pas bien à l’idée d’oublier cette personne, c’est qu’elle a sûrement occupé une place importante dans votre vie. Cependant, il faudra accepter qu’elle fasse maintenant partie de votre passé et vous débarrasser des souvenirs communs : photos, lettres, messages, cadeaux offerts par la personne…

Ce ne sera pas si facile, mais c’est une étape importante dans ce processus d’oubli. Vous pouvez jeter ou brûler les photos, faire don de ces objets que vous avez reçus, supprimer les mails, les messages et les souvenirs électroniques. Vous pourrez être tenté de mettre ces souvenirs dans une boîte et les ranger dans le grenier. Cette solution n’est pas conseillée, car à un moment, vous pourrez être tenté d’y jeter un coup d’œil et vous allez vous remémorer quelques souvenirs, mais ce n’est pas le but.

Oublier n’est pas impossible

Cet individu a été dans votre vie depuis votre tendre enfance ? Vous vous dites sûrement que vous n’allez pas réussir à l’oublier ? Non ! « Le temps guérit les blessures » et les vôtres y passeront. Cela se fera au fur et à mesure et peut prendre des mois, voire des années, mais vous finirez par l’exclure complètement de votre vie et de vos pensées.

On ne va pas trop se mentir, cette personne restera dans un coin de votre mémoire, mais elle n’aura plus aucune influence sur vos émotions. Si vous vous souvenez d’elle, vous n’allez plus ressentir de la tristesse, encore moins de la colère.

Accepter la situation et se concentrer sur le présent

Pourquoi vous affligez-vous cette situation ? Le passé est derrière vous. Si cette situation vous affecte encore beaucoup aujourd’hui, c’est que vous êtes encore très concentré dans le passé. Vivez au présent !

Arrêter de lui vouer une grande admiration

Si vous voulez vraiment oublier cette personne, arrêtez de vous concentrer sur ce passé. Ceci vous perturbe et ne vous permet pas de voir le présent ni ce qui se passe autour de vous aujourd’hui. Même si un bouton « oublier le passé » passe à côté de vous, vous ne le remarquerez pas si vous êtes autant concentré sur l’histoire que vous avez eue avec cette personne. Vivez l’instant présent, ne vous préoccupez plus du passé !

Si les souvenirs que vous avez avec cette personne reviennent vous hanter, voici ce que vous pouvez faire :

  •   Admirez l’environnement dans lequel vous êtes. Vous pourriez ne pas être dans un décor magnifique, mais concentrez-vous sur cet endroit où vous vous trouviez. Mettez toute votre attention dans ce qui se passe à présent : vos pieds qui touchent le sol, le sourire de la personne qui passe devant vous…
  •   Dites quelque chose à voix haute. Cet exercice peut vous paraître bizarre, mais ça marche. En produisant un bruit, vous allez directement maîtriser et réorienter vos pensées sur ce que vous dites. Vous pouvez par exemple dire « Je suis là », « Je suis au présent » ou « Ceci est le présent ».
Se changer les idées

Toujours dans cette optique de sortir la personne de votre tête, changez-vous les idées en allant vous distraire un peu. Trouvez du temps pour aller vous amuser. Cette activité va reposer votre esprit et vous faire comprendre que vous pouvez penser à autre chose qu’à cette personne.

Vous pouvez, par exemple, faire un peu de lecture, regarder un film, jouer à des jeux vidéo ou tout simplement faire du lèche-vitrine. Essayez tout de même d’éviter les activités qui peuvent vous rappeler cet être qui vous manque. Si vous avez eu l’habitude de faire du shopping avec elle ou lui, oubliez cette activité et faites de l’escalade, par exemple. On ne vous demande pas non plus de fuir la réalité en passant toutes vos journées devant la télé ou à la salle de sports pour essayer de l’oublier.

Envie de vous changer les idées ? L’alcool, les drogues et toutes activités favorisant une addiction ne sont pas de très bonnes idées. Vous verrez que ces sentiments que vous avez eus envers cette personne ainsi que vos souvenirs vous hanteront davantage.

S’ancrer dans la réalité

Même si votre volonté pour oublier cette personne est importante, vous ne pouvez pas toujours contrôler vos pensées. Il y aura encore quelques petits détails les redirigeant vers un souvenir que vous avez eu avec cette personne. Lorsque ces souvenirs vous menacent, la solution reste de bien vous ancrer dans la réalité. Dites-vous que tout ceci est le passé, il n’a aucune importance et c’est le présent qui compte.

Pour vous ancrer dans la réalité, parlez tout simplement à un ami ou à un proche sur des sujets, de préférence positifs, qui n’ont rien à voir avec cette personne. Vous pouvez par exemple échanger sur la planification de vos prochaines vacances. Pour que cette personne n’occupe pas vos pensées, vous pouvez également vous adonner à une activité physique.

Un peu de sport ne vous fera pas de mal, vous allez pouvoir bouger votre corps et vous vider l’esprit. On ne vous demande pas ici de courir sur cinq ou six kilomètres. Vous pouvez tout simplement suivre un cours de yoga ou sortir votre chien. Répondez également aux besoins de vos sens, autrement dit faites quelque chose qui chatouille vos sens. Vous pourrez aller voir un match de foot, vous offrir une séance détente au spa ou vous préparer un bon repas.

Vous dire que « la roue tourne »

Certes, vous avez partagé de bons moments avec cette personne et aujourd’hui, son absence vous fait voir tout en noir. Vous n’allez pas réussir à l’oublier si vous vous focalisez sur cette situation. Dites-vous que « la roue tourne », que la vie vous sourira à nouveau et que l’avenir vous réserve encore de meilleures choses.

S’offrir un nouveau départ avec de nouvelles choses

Se lancer dans de nouvelles expériences

Lorsqu’on est à ce stade de la vie, on a peur de se lancer dans de nouvelles expériences, mais c’est l’occasion idéale. Pour oublier quelqu’un, offrez-vous l’opportunité de créer de nouveaux souvenirs et surtout les meilleurs de votre vie. C’est ce que font les personnes qui sont passées par un divorce ou qui ont perdu un proche et l’expérience semble marcher. Ces nouvelles choses vont vous faire accepter la sortie de cet être qui vous manque de votre vie. Elles vous aideront également à vider votre esprit de ces ondes négatives et vous permettront de vous concentrer sur autre chose.

Pour ces nouvelles expériences, la liste est bien longue. Vous pouvez vous programmer un petit séjour dans un endroit où vous n’avez jamais été, essayer un nouveau passe-temps, vous inscrire à des cours ou écouter un genre de musique qui ne vous a pas intéressé auparavant. Dans tous les cas, lancez-vous dans des expériences qui vous tentent et ne vous forcez pas à sortir dans des clubs si ce n’est pas de votre nature.

Changer sa propre allure

Pour commencer une nouvelle histoire sans cette personne dans votre vie, pensez à créer un nouveau « vous » sur le plan physique. On ne vous demande pas ici de vous créer une nouvelle personnalité, mais de faire quelques petits changements pour vous rendre encore mieux dans votre corps et dans votre tête.

Pour ce travail de changement, vous pouvez envisager de changer de coiffure. Ceux qui ne veulent pas de grandes nouveautés peuvent tout simplement coiffer autrement leurs cheveux. Les plus osés pourront faire une nouvelle couleur et une nouvelle coupe.

Un peu de shopping ne vous fera pas non plus de mal et pensez même à essayer un nouveau style. Vous pouvez, par exemple, prendre un vêtement dans une couleur que vous n’avez jamais eue. Si vous avez toujours pensé à suivre un régime minceur, c’est le moment idéal pour vous lancer. Avec quelques kilos en moins, vous allez vous sentir mieux dans votre peau.

Se pencher plus sur ce qui nous entoure

Pour ne pas vivre dans le passé et vous concentrer davantage sur le présent, vous pouvez vous intéresser à ce qui vous entoure. Ne vous bloquez pas dans vos pensées et regardez ce qui vous entoure tout en communiquant. Cet exercice ne sera pas facile et il vous faudra un certain temps d’adaptation, mais vous allez finalement vous rendre compte que le présent et, éventuellement, le futur sont bien plus intéressants que ce passé.

N’hésitez pas à vous faire une petite place dans votre communauté. Apportez votre avis et votre soutien aux personnes de votre entourage qui en ont besoin. Si vous êtes motivé, vous pouvez même vous lancer dans la politique. Si ce domaine ne vous intéresse pas, le bénévolat peut vous convenir. Le temps de quelques heures, ne soyez pas égoïste en faisant des autres et des problèmes qui les affectent votre priorité.

Changer d’environnement

Si vous habitez toujours dans le même appartement que vous avez partagé avec cette personne, il sera plus difficile de l’oublier. Pensez à faire un grand changement en envisageant de déménager. Si, pour le moment, vous ne pouvez pas vous permettre de changer d’environnement, apportez-y une touche de fraîcheur.

Vous pouvez repenser l’aménagement de votre intérieur en déplaçant les meubles ou en vous offrant de nouveaux accessoires de décoration. Il est également possible de faire quelques petits travaux de rénovation en repeignant les murs ou en changeant le revêtement sol. On vous conseille également de casser un peu votre routine et vos habitudes : revoyez votre emploi du temps en déplaçant votre séance de marche le matin, par exemple, changez d’itinéraire pour vous rendre au bureau…

Faire de nouvelles rencontres

Si la personne que vous voulez oublier est votre meilleur ami, vous pouvez faire de nouvelles rencontres pour essayer de vous trouver un nouveau meilleur ami. Vous allez ainsi pouvoir vous reconnecter au monde, mais prenez le temps de bien choisir les personnes qui vont composer ce nouveau cercle d’amis. Évitez de vous entourer de personnes négatives.

 

Pour réussir à oublier cette personne, il est important d’avoir de la volonté. La première chose que vous devez faire est d’accepter la situation. Peu importe la technique que vous choisissez pour la sortir complètement de votre vie, il faut que vous arriviez au bout et soyez ferme dans les décisions que vous prenez. Pour vous aider à aller de l’avant, faites-vous entourer en faisant de nouvelles rencontres en multipliant les activités qui vous permettront d’avoir de nouveaux amis. Dès que les souvenirs que vous avez avec cette personne remontent, concentrez vos pensées sur quelque chose d’autre.

Oublier une personne n’est pas toujours facile, surtout si elle a occupé une place importante dans votre vie, et ce, depuis plusieurs années. Si vous présentez des signes de dépression ou si vous avez des pensées suicidaires, n’hésitez pas à vous faire accompagner dans ce processus. N’ayez pas peur de prendre rendez-vous chez un psychologue.

L'avis de Laurent

 

Salut à tous ! C’est Laurent Marchand. J’espère que vous allez bien. Dans cette vidéo, on va parler d’un article qui s’appelle « comment oublier quelqu’un ». C’est un article que j’ai mis sur le blog, c’est un article, je pense qu’énormément de gens sont en référence à ce type d’article et énormément de gens acceptent des informations de ce type d’article, en se disant que ça va vraiment les aider. 

En fait, je tenais vraiment faire un focus sur cet article-là, parce que cet article est extrêmement dangereux, les idées qui sont véhiculées même si elles partent vraiment d’un bon sentiment, même si vraiment ce sont les paroles de quelqu’un qui veut vraiment aider le lecteur, ça peut vraiment encore plus le foutre dans des états de désespérance ou des états de dépense affective très forte. Donc j’ai vraiment voulu faire une vidéo là dessus et vous donner l’avis de Laurent qui est juste absolument en totale opposition avec ce qui est partagé dans cet article. 

Alors, ce qui est partagé dans cet article on peut trouver partout et c’est surtout une sorte des lieux communs qu’on trouve par rapport à certaines choses de la vie et notamment là, « comment on oublie quelqu’un », l’idée c’est « comme on oublie un ami ou une amie ou un conjoint ou une conjointe qui a été très importante dans notre vie ou un membre de la famille avec qui on était très proches et avec qui on s’est fâché, frère, une sœur, ou cousin, cousine, enfin bref, « c’est comment on peut oublier ces gens-là ? ». 

Donc, l’article propose plusieurs solutions, laisser le passé au passé se repositionner sur le présent, se débarrasser des objets qui vous lie à cette personne, arrêter de lui voue une grande admiration, oubliés n’ai pas impossible, accepter la situation, se concentrer sur le présent, s’ancrer dans la réalité, enfin il y a plein de choses comme ça qui sont proposées et qui sont absolument absurdes puisqu’en fait elles préservent l’autre comme étant le lien, en tout cas comme étant la chose la plus importante dans le lien. C’est à dire qu’en fait à chaque fois que vous entendrez quelqu’un qui vous dira : « arrête de penser à cette personne-là, vire les objets qui lui appartenait, fait la liste de tous ses défauts, qui vous aidera en partant de l’autre personne », ce sont des mauvais conseils. On ne peut pas conseiller à quelqu’un d’oublier quelqu’un en accentuant le trait de la personne en question. 

L’idée c’est que si par exemple on décide de se séparer des objets qui nous lient affectivement à cette personne-là, qu’est ce qu’on va faire ? En fait, on va rentrer dans une pièce, on va regarder les objets et on va ancrer encore plus le lien affectif qu’on a avec cette personne-là. Et donc, on va l’ancrer encore plus en voyant un objet et puis on va jeter cet objet et on va faire preuve d’une espèce de déloyauté de notre amitié qui va faire qu’on va penser encore plus à cette personne-là. Tout ça, toutes ses astuces créent de la dépendance affective. 

En fait, lorsqu’on est atteint par la disparition de quelqu’un qui est parti, à qui on s’est fâché, qui nous tourne le dos, qui nous claque la porte, lorsqu’on est affecté par ce genre de situation, en fait il y a une première chose qu’il faut savoir, qui est un phénomène courant, qui est un phénomène simplement technique on va dire et ce phénomène c’est : 

 

L’ajout des capacités :

L’ajout des capacités c’est un phénomène que personne ne connaît, en tout cas on parle très peu de ça et en fait ça a une grande incidence dans notre vie. Par exemple : l’ajout des capacités c’est quand on rencontre un ami ou une amie, un conjoint ou une conjointe en fait, on commence à faire des choses à deux. Lorsqu’on fait les choses à deux, tout devient beaucoup plus facile. Par exemple lorsqu’on se met en couple avec quelqu’un, on se rend compte que c’est beaucoup plus facile parce que simplement on divise le prix des courses par deux, on est deux à porter les packs de flotte ou les packs de lait, en fait un ajout de capacités, c’est techniques, mais inconsciemment ça crée une sorte de reconnaissance de la présence de l’autre et nous-mêmes nous sommes reconnus dans notre présence parce que notre présence ajoute des capacités à l’autre et donc facilite sa vie. 

Et lorsqu’il y a une séparation, en plus une séparation conflictuelle qui arrivent d’un coup entre deux personnes et bien il y a une sorte de retour en arrière à nous et nos seules capacités. Et donc ce qui nous manque techniquement, vous pourrez trouver ça c’est absolument pathétique, mais c’est quand même comme ça, ce qui me manque c’est la présence de l’autre qui facilitait notre vie. 

Donc, lorsqu’on a conscience de ce phénomène qui s’appelle « l’ajout des capacités », lorsqu’on a conscience de ça, en fait on peut revenir sur cette histoire pour simplement se rendre compte qu’en fait cette personne facilitait notre vie simplement parce qu’elle était là, comme nous facilitons sa vie parce que nous on était là et qu’aujourd’hui, on va se réconcilier avec nos propres capacités, même si elles sont limitées, même si elles sont inférieures aux capacités qu’on avait avec l’autre, on va se reconnecter avec nos propres capacités, c’est-à-dire qu’on va pas toujours mettre l’accent sur l’autre et continue de penser à l’autre pour l’oublier, continuer de penser à l’autre en disant : « je me fais pas de film », ce qui est le pire qu’on puisse se dire si on va se faire de film, c’est ne te fais pas de film. Donc l’idée c’est de : 

 

Sortir l’autre de notre réflexion et de revenir sur nous-mêmes. 

Revenir sur nous-mêmes, il y a des tas de gens qui disent : en fait, arrête de penser à cette personne-là, va te faire d’autres amis. En fait, c’est de déplacer le problème, parce que tu souffres de dépendance affective avec cette personne-là, ne va souffrir d’une autre dépendance affective avec d’autres personne, ce sont des conseils absurdes. L’idée c’est  reconcentre toi sur toi, reprend conscience de tes propres capacités, reprend conscience du fait qu’en fait tu es capable d’être en vie, tu es capable d’être heureux, tu es capable de rire, tu es capable de bouger, de marcher, tu capable de faire plein de choses. 

Et ces capacités, dès que tu vas te les réapproprier, tu vas reconnecter avec l’intégralité de toi et tu vas plus te sentir comme un être incomplet parce que celui qui te complétait il est parti, tu vas revenir à ta complétude, tu vas refaire l’expérience de ta complétude, tu vas refaire le constat que tu es une personne complète, qui n’a pas forcément besoin d’une autre personne. 

Alors, quand l’autre personne elle est là, c’est effectivement plus facile, c’est effectivement plus fluide, mais ce n’est pas pour autant un besoin. Mais tant qu’on ne reviendra pas à nous, on aura toujours besoin de l’autre parce que la société n’a pas compris qu’en fait, nous seuls suffisants. Nous ne sommes pas obligés d’être accompagné d’autres personnes pour être complet, nous seuls suffisants, moi suffit, toi suffit largement. 

Donc, reprendre conscience de soi, reprendre conscience de ses capacités, revenir à des constats qui sont des constats extrêmement simples, finalement je suis largement capable de m’en sortir, je suis largement capable de continuer d’aimer, je suis largement capable parce qu’il y a des gens qui vous disent aussi ça, qui vous disent : « si tu veux, si tu t’es fait avoir par une personne, en fait finalement ça va minimiser ta capacité d’aimer une autre personne, en fait pas du tout, au contraire. Cette histoire peut justement (si elle nous sert à ça c’est formidable) nous aider à revenir vers nous et à dire en fait, cette histoire me permet de comprendre que je suis capable d’aimer. Cette histoire me permet de comprendre aussi que je suis parfois capable de dire non, de dire stop ou de dire ça suffit en fait, je suis capable et non pas cette histoire me remets toujours en face du fait que les gens me quitter et puis reviennent et puis s’en vont et là, encore de l’autre l’élément le plus important de notre vie, des autres les éléments les plus importants de notre vie, alors que l’événement le plus important de notre vie, celui qui sera toujours au croisement de toutes les situations qu’on va vivre, c’est nous-mêmes. Et donc l’idée c’est de : 

Revenir vers soi

Alors, ça veut dire quoi ? Si je veux reprendre contact avec mes capacités, la première chose que je pourrais faire c’est faire du sport. Pourquoi ? Parce que le simple fait que je bouge mon corps va me donner une sorte de sentiment de puissance et ce sentiment de puissance viendra atténuer le manque (si je l’ai) de l’autre qui venait ajouter à mes capacités. Je vais accélérer mon rythme pour que je ressens à l’intérieur de moi une plus grande puissance, donc des plus grandes capacités. 

 

Et puis je vais faire l’état des lieux de ce que je suis capable aussi de donner, que cette histoire me sert à me comprendre mieux. Par exemple, c’est quelqu’un que j’ai beaucoup aimé, donc ça veut dire que je suis capable d’aimer des gens, c’est quelqu’un avec qui j’ai beaucoup rigolé, donc ça veut dire que je suis de bonne compagnie, pas qu’il est de bonne compagnie ou qu’elle est de bonne compagnie que je suis de bonne compagnie. 

 

C’est quelqu’un avec qui j’avais des discussions intéressantes, ça veut dire que je suis capable d’avoir des discussions intéressantes et lorsqu’on va faire la liste de toutes ses capacités, lorsqu’on va se remettre dans le bain de notre propre capacité, on va atténuer la croyance qu’on a besoin de l’autre pour être complet, on va revenir à sa propre complétude. En fait sa propre complétude c’est un truc qu’on peut faire tout le temps, c’est le travail même d’ailleurs que je conseille le plus aux gens en dehors des moments où effectivement on est choqué par la disparition de quelqu’un ou on est triste parce que quelqu’un nous a tourné le dos en fait, c’est le travail qu’on doit faire dans sa vie c’est : 

 

Connais-toi toi-même

Et ce « connais-toi toi-même » et hyper important. 

Et si aujourd’hui vous regardez cette vidéo, mais vous n’êtes pas forcément dans une situation où vous avez perdu quelqu’un ou un ami ou un conjoint, ou vous vous êtes fait larguer, ce n’est pas du tout votre situation, comprenez que dans votre situation aussi l’idée c’est quand même de vous rapprocher de vous-même le plus souvent possible par des constats de vos capacités. 

Alors, il y a toujours un truc qui s’élève quand je parle des constats des capacités c’est des gens qui disent : « ouais en fait, en gros c’est quand même très prétentieux comme travaille »  en fait non, la prétention c’est d’expliquer aux autres en permanence comme nous sommes supérieurs, comme nous sommes extraordinaires, comme nous sommes beaux extérieur, ça, c’est prétentieux. 

L’amour de soi c’est de s’accorder à soi-même une juste idée de nos capacités. En fait, on peut aussi avoir une juste idée de notre incapacité, mais dans la mesure où c’est une juste idée on ne fait pas quelque chose qui serait un défaut, mais on serait, on en fait quelque chose qui est à travailler. Par exemple, on peut se rendre compte que dans cette situation, on a fait preuve de jalousie par exemple, la jalousie est pour le coup quelque chose qui nous appartient. L’autre à sa vie, l’autre fait les choses qu’il a à faire, peut-être même d’ailleurs des choses qui ne sont pas ok avec nous et en fait d’un seul coup, on vit une véritable colère et cette colère en fait, elle va s’exprimer dans le couple et elle va venir finalement briser la relation, alors qu’à la base c’est un problème qu’on a de confiance en notre capacité, d’être aimé. 

Donc du coup, autant travaillé sur notre capacité à être aimée, autant qu’on se serve de ça aussi pour se rendre compte qu’en fait, on a peut être un peu merdé d’ailleurs, on peut même avoir été hyper jaloux ou hyper jalouse pour des raisons idiotes et qu’au bout d’un moment l’autre, il en pouvait plus, donc il est parti pour cette raison, on peut avoir des colères, on peut avoir des volontés de contrôler l’autre aussi quand on a peur que les choses nous échappent, on veut contrôler les gens. 

Peut-être que là, dans cette histoire, peut-être que cette histoire peut vous ramener au fait que vous avez ce type d’attitude de vouloir contrôler des autres d’être jaloux, jalouse en fait en gros, des attitudes qui vous renvoie à quels sont vos peurs internes, vos peurs personnelles. 

Et donc du coup, on peut se servir de cette situation pour faire l’état des lieux des limites qu’on connaît aujourd’hui, mais qu’on connaît aujourd’hui, qu’on peut absolument dépasser, qu’on peut travailler en allant voir un coach, en allant voir un thérapeute, en faisant de la sophrologie, en faisant de l’hypnose ou peu importe, on peut trouver des moyens simples, hyper efficaces et surtout hyper accessibles et hyper rapides pour dire : « voilà, aujourd’hui je souffre d’une volonté de contrôler l’autre, aujourd’hui je souffre d’une volonté d’une capacité à être en colère très vite, comment je peux soigner ça docteur ? » et en fait, on va dire : « arranger-vous, vous allez voir c’est assez simple, on va vous expliquer le processus, pourquoi ça se met en colère, on va aller chercher la racine de cette colère-là, ou la racine du doute qui produit votre comportement dysfonctionnel et puis vous allez le régler en quelques jours, semaine, peut-être même au pire et bien vous allez comprendre comment ça se structure chez vous et comme vous allez le voir se déclencher à un moment donné, vous allez l’arrêter en disant : « en fait, non ça c’est absurde, ça, c’est bien vieux réflexes, aujourd’hui je vais faire autrement. Et faire autrement c’est de proposer quelqu’un d’autre. 

Mais ça, c’est revenir à soi, c’est arrêtée de constamment regarder les gens du décor autour de vous pour en faire les héros de votre vie, ce qui vous complète, ce qui ceci, ce qui cela, non, le héros de votre vie c’est vous. Dès que vous avez un problème avec une autre personne, revenez sur vous, retrouvez votre propre capacité, constatez que vous êtes une personne qui a une multitude de capacités et que ses capacités n’ont pas besoin d’être complétées. Et lorsque vous regardez vos limites, regardez vos limites non pas comme des limites définitives, mais comme des limites temporaires que vous pouvez régler avec l’aide d’un thérapeute ou d’un professionnel ok ? 

Donc, lorsque vous voulez oublier une personne, concentrez-vous sur vous, allez trouver l’amour de vous et plus vous ferez ça et moins vous serez en dépendance affective avec les gens qui vous entourent et moins vous souffrirez de leurs mots, de leurs regards, de leurs avis, vous serez sur vous et que vous saurez ce que vous êtes capable de donner, ce que vous n’êtes pas capable de donner et vous serez en permanent progression ok ? Tchao.

Naviguez facilement