Vlog #2 : Tu es ton meilleur allié

Vlog #2 : Tu es ton meilleur allié

Au cours de cette 2ème vidéo de la série de vlogs, tu vas comprendre de quelle manière tu peux devenir ton meilleur allié !

Quelle que soit l’aventure, il est toujours difficile de se lancer. Ici, il s’agit du road trip de 28 jours à moto avec tout ce que ça entraîne d’engagement, mais c’est aussi valable pour tout type d’aventures. 

Ce voyage nécessite une bonne préparation physique, car Laurent va passer beaucoup de temps sur la route, se coucher tard et se lever tôt. Mais aussi beaucoup d’investissement mental. Tout doit être planifié et organisé. Comme toutes les aventures, ce voyage nécessite donc beaucoup d’énergie, de temps et d’argent, ainsi qu’un véritable engagement personnel, parce que l’enjeu est important pour toute l’équipe. Autant de raisons et de contraintes pour ne pas faire les choses, car par réflexe, on regarde toujours ce qu’on y laisse avant de voir ce qu’on en tire. 

Finalement, une aventure ou un projet quel qu’il soit, demande de s’engager, sans vraiment savoir si tous ces investissements en valent la peine. C’est un risque. On sait ce qu’on va investir, mais pas forcément ce dont on va bénéficier.

C’est exactement le même phénomène qui se produit pour les personnes qui s’engagent dans le programme de 9 mois : “TOUT EST POSSIBLE”.

Les Tepiens (les participants qui suivent la formation Tout Est Possible, abrégée TEP, d’où le terme TEPiens) s’engagent sur :

  • Du temps : 9 mois
  • De l’argent : au minimum 997 euros
  • De l’énergie : pour pouvoir suivre le programme. Essayer d’être présents aux directs de 6h30. Essayer d’appliquer le nouvel état d’esprit que ce programme invite à adopter : l’esprit de tous les possibles.
  • Des actions : Le Processus de Matérialisation nécessite de poser des actions et de tester en permanence son état d’esprit, il nous implique en plein coeur de la vie.

Au départ, tout cet investissement est proportionnel à la charge de ce que l’on souhaite recevoir en retour. Car c’est cet investissement qui permet de s’engager ou en tout cas d’engager nos projets. Lorsque l’on donne beaucoup de notre énergie dans un projet, les gains que l’on va obtenir seront au moins proportionnels à notre investissement. Puis ça va devenir exponentiel. Une fois que l’on est engagé, on continue à donner de l’énergie, puis on reçoit une charge de plus en plus grande (x10 ; x20 ; x50 ; x 1000…) !

Cette logique s’applique aussi avec le programme Tout est Possible. Pour mener à bien ce programme, il va falloir s’engager à mettre en œuvre des choses nouvelles qui risquent de bousculer certaines habitudes. Le tout, sans forcément savoir quels bénéfices on va en tirer. 

L’investissement que l’on met dans le lancement d’un projet est proportionnel aux gains, que ce soit en temps, énergie, argent. Plus tu investis et plus les retours seront grands… Car sans énergie, c’est impossible ; sans argent, c’est plus difficile et sans y mettre du temps, c’est très compliqué.

Et ça, personne ne le fera mieux que toi dans ton projet… C’est la raison pour laquelle TU es ton meilleur allié.

Comment trouver les ressources et l’énergie nécessaires pour s’engager durablement dans un projet ?

Dans cette vidéo de VLOG, tu découvriras la clé que Laurent utilise pour trouver les ressources et l’énergie qui lui permettent de s’engager durablement dans tout ce qu’il entreprend.  Cette clé repose sur un principe naturel : celui de la connexion entre le corps et l’esprit.

Lorsqu’on s’engage dans un projet, il y a deux réflexions à avoir. La première est une réflexion psychologique et la seconde est une réflexion physique. Le corps réfléchit autant que la tête !  Au moment de s’engager, la tête consulte le corps pour connaître son état et pour s’assurer que le corps ira aussi loin que le projet le nécessite. De la même façon, le corps consulte la tête pour savoir si la tête aura les ressources pour aller tout aussi loin. Finalement, ce sont les réponses que l’un et l’autre vont obtenir, qui vont faire que “oui” ou “non”, tu vas pouvoir faire ce challenge ou ce projet.

Si ta tête interroge ton corps et constate qu’il n’a pas l’énergie, elle risque de se mettre en stress. Elle va développer des appréhensions : “Est-ce que je vais tenir le coup ? Est-ce que je vais tenir la cadence ?” Et ce sont des questions très importantes, car si la tête pense que le corps ne va pas tenir le coup, alors il faut s’attendre à devenir progressivement son propre ennemi. A un moment donné, on prend le risque de saboter, d’une façon ou d’une autre, notre propre projet.

Au même titre, si ton corps interroge ta tête et constate que ta tête n’a pas un état d’esprit orienté vers le succès, la foi ou vers l’ambition de réussir, alors le corps sait qu’à un moment donné, la tête va venir saboter le projet. Cet état d’esprit vient parfois des chocs ou des échecs qu’on a eus dans notre vie et qui nous font penser qu’on n’y arrivera plus. Parfois, ça vient du fait qu’on s’interdit de réussir par fidélité inconsciente à un proche ou au clan (souvent la famille). Quoiqu’il en soit, dans cette situation, l’engagement va être assez faible, même si le corps est très en forme, parce que le fond de tes pensées sera : “A quoi bon?”

Lorsqu’on a un état d’esprit qui veut “faire l’expérience de quelque chose de nouveau, en essayant au maximum d’en tirer quelque chose de bénéfique” (et non pas “réussir”, car ce n’est pas un état d’esprit de compétition ou de challenge, mais celui de l’amour de l’expérience personnelle), alors on a véritablement un état d’esprit fort.

C’est cet état d’esprit fort qui permet de dire : “Je m’engage ! Je vais vivre cette expérience et j’assume de la vivre. Surtout, je sais que dans cette expérience, je vais attirer quelque chose d’extrêmement bon pour moi, d’extrêmement bénéfique pour moi. Peu importe cette expérience.”

Et lorsqu’on a également un corps qui sait qu’il va tenir le coup, alors n’importe quel projet est envisageable. Même les projets les plus dingues !

Laurent nous confie qu’à l’échelle de sa vie, à chaque fois qu’il a travaillé le corps et qu’il a travaillé l’esprit, il est allé vers des projets plus importants et surtout avec lesquels il se sentait plus à l’aise.

Il a également observé ce phénomène auprès de nombreux Tepiens qu’il a accompagnés quotidiennement durant les 9 mois du programme TOUT EST POSSIBLE. Tu peux découvrir un exemple dans le cas d’école de la vidéo bonus du vlog n°2. Dans cette vidéo bonus, tu verras la progression d’un couple qui a bien compris ce principe. Ils ont radicalement changé leur façon d’être et forcément, leur vie.

Si tu veux accéder à cette vidéo bonus, clique ici, c’est 100% gratuit !

Si cet article t’a donné envie, n’hésite pas à aller regarder la vidéo sur ma chaîne YouTube et laisser un commentaire. 

Tu peux aussi accéder aux prochaines vidéos en avant-première ! Clique ici pour t’inscrire aux avant-premières et pour que Laurent puisse répondre à tes commentaires sur YouTube.

Si tu veux en apprendre davantage sur ce qu’est un Tepien, clique là.

Si tu veux en savoir plus sur le programme Tout est Possible, clique ici.

Si tu veux réserver ta place dès aujourd’hui dans la prochaine session du programme Tout Est Possible (qui démarre mi-septembre 2020), clique-là.

Ils ont rencontré Laurent

a

Les actus de Laurent

a

Qui est Laurent Marchand

a

Coach, auteur et conférencier international, Laurent est le créateur du mouvement #ToutEstPossible.Il accompagne tous les individus qui font le choix conscient de devenir acteur de la vie qu’ils désirent profondément. Il les aide à révéler leur véritable puissance et à matérialiser leurs voeux les plus chers.

“Vous avez tous un talent à partager, un projet à créer, une ambition qui vous pousse. Mais vous n’avez pas forcément le courage de vous lancer. Dans mes articles, mes vidéos et tous mes programmes, je vais vous donner TOUS les éléments pour passer à l’action et réussir.”

Laurent Marchand

49 Vidéos d’éveils

a

La rubrique des 49 vidéos d’éveils est réservée à la communauté tout est possible. Pour accéder à l’ensemble des vidéos, rejoins le mouvement (100% gratuit).

1/49 – Le développement personnel vous ment

2/49 – Quand je rêve, je fuis

3/49 – Vouloir, c’est manquer