Comment améliorer ses relations avec les autres ?

Améliorer sa relation avec les autres

En faisant quelques recherches, tu trouveras certainement sur internet de nombreux conseils qui parlent des diverses méthodes pour améliorer ses relations avec les autres : parents, amis, conjoint…

C’est bien de les lire, mais sache qu’ils ne pourront jamais vraiment t’aider. Cela t’intrigue ? On se propose de te faire découvrir dans les lignes qui suivent la meilleure approche à adopter pour améliorer les relations que tu entretiens avec ceux qui t’entourent !

Ne tombe pas dans la superficialité

Comme dit ci-dessus, internet pullule aujourd’hui d’articles et de vidéos parlant de conseils pour améliorer les relations avec les autres. Voici quelques-uns des conseils qui reviennent fréquemment :

  • Développer sa capacité d’écoute ;
  • Faire des compliments ;
  •  Accepter d’avoir tort ;
  • Savoir garder un secret ;
  • Accepter la différence ;
  • Être poli et ponctuel ;
  • Être tolérant ;
  • S’excuser quand cela est nécessaire ;
  • Ne pas faire de jugement hâtif sur l’autre ;
  • Être bienveillant ;
  • Ne pas avoir peur de l’autre ;
  • Se défendre sans s’énerver ;
  • Sourire ;

Tu te diras sans doute que ce sont d’excellents conseils. Oui, mais ils restent peu efficaces. La raison en est que tous ces conseils restent superficiels. Ils ne t’aideront qu’à paraître bon et bienveillant devant le monde, mais pas à devenir une vraie personne bienveillante. En les appliquant, c’est comme tu jouais un rôle, c’est comme si tu portais un masque ! Mais tôt ou tard le masque tombera et le film prendra fin.

Agir au niveau de son moi profond

Si tu veux être gentil ou bienveillant envers ceux qui t’entourent, il te faudra peut-être passer par un travail sur ton moi profond, un travail qui portera sur ce que tu es vraiment. C’est la première étape vers l’authenticité.

Une personne authentique est celle qui comprend qu’elle est un être humain, avec des « faiblesses », mais surtout, avec beaucoup de force. Comprends que tu es un être avec de multiples facettes : tu es capable de la plus grande des gentillesses ainsi que de la pire des méchancetés, tu es à la fois drôle et ennuyant… Tu es tout !

2 questions qui t’aideront à améliorer tes relations avec les autres

Voici 2 questions qui t’aideront à améliorer tes relations avec les autres :

  • Quelle facette de ta personnalité veux-tu mettre en avant dans ta relation avec les autres ? Tu peux très bien être le plus grand des connards, mais aussi être la personne la plus bienveillante au monde. Tu as donc le choix. Mais peu importe le choix que tu fais, ne change pas pour les autres, ne cherche pas la reconnaissance. Expérimente une facette de toi-même parce que tu veux avant tout le faire ;
  • Est-ce que tu fais du mieux que tu peux dans tes relations avec les autres ? Si tu veux être bienveillant, fais-tu ton maximum pour être bienveillant ? Si tu veux être gentil, fais-tu le nécessaire pour le devenir ? Après avoir parlé avec une personne, demande-toi toujours si tu as fait ton maximum. Si tu ne l’as pas fait, ne te culpabilise pas, dis-toi juste que tu es dans l’expérience. Dis-toi juste que ce n’était qu’une étape vers ton changement.

Tu verras qu’en te posant systématiquement ces 2 questions, tu deviendras peu à peu une personne vraiment gentille, ou plus précisément une personne authentique. Tu amélioreras par la même occasion tes relations avec les autres.

Le véritable AMOUR est forcément INCONDITIONNEL

L’amour inconditionnel n’existe pas. Si l’amour inconditionnel existait, cela voudrait dire que par opposition, l’amour conditionné existe aussi ? Si l’amour inconditionnel existait, ça voudra dire qu’il existe plusieurs niveaux d’amours (supérieur, inférieur) ?

Si on aime « à condition que », ce n’est pas de l’amour, ce sont des compromis.

Si notre amour n’est pas inconditionnel, c’est qu’il est conditionné. On n’attend de l’autre quelque chose, on ou il/elle est en dépendance…

Très souvent ce sont des conditions « inconscientes » ou « indirectes », elles ne sont pas formulées explicitement : « Je t’aime à condition que tu…. ranges tes chaussettes,… que tu sois fidèle…, que tu… »

Il est très important de nettoyer tous ces compromis avec l’amour, l’amour moyen, le non amour, l’amour particulier… Si je dois aimer quelqu’un, c’est avec un amour qui ne conditionne rien, car je ne demande rien en retour. Cette personne n’a pas à répondre à mes règles, valeurs, obsessions, ordres pour que je l’aime. Je l’aime simplement pour ce qu’elle est.

Rappelez-vous, il n’y a qu’une seule sorte d’amour, c’est l’Amour.

L’éducation positive n’existe pas

L’éducation positive induit l’idée qu’on aide les parents à prendre leurs responsabilités de ce qu’ils vont transmettre à leurs enfants.

Le terme « éducation positive » est gênant, car cela reviendrait à dire qu’il existe une éducation négative. Si on va plus loin, le terme « éducation » est tout aussi gênant, car cela met le parent dans une posture d’enseignant qu’il n’est pas (sauf peut-être dans son égo).

Si les parents éduquent leurs enfants, ils se placent naturellement à un niveau de sachant supérieur au niveau d’apprenant de leur enfant. Or, cela nous met tous dans une position de tirer l’enfant vers le haut, seulement jusqu’à notre niveau.

A contrario, l’élévation de nos enfants revient à dire qu’on va les aider à dépasser nos propres connaissances/limites. Notre plafond à nous parents devient alors le plancher de nos enfants. Nous ne sommes alors plus les sachants, mais juste les expérienceurs de notre vie. Nous partageons avec nos enfants toutes les informations que nous avons emmagasinées. Ils les intègrent, mais ce ne doit pas être les seules informations qu’ils recevront.

Nos enfants ne sont pas juste là pour obéir à des valeurs et à des règles. On doit les aider à devenir des adultes. On va réfléchir avec eux à leurs propres choix, plutôt qu’à leur imposer les nôtres.

Notre intérêt à tous est de travailler à faire évoluer nos enfants, plus haut que nous pour permettre à notre société d’évoluer également.

L’effet miroir

Le concept du développement personnel considère que ce qu’on reproche ou ce qu’on accorde à quelqu’un serait quelque chose qui nous appartiendrait.

Par exemple, si on accuse quelqu’un d’être manipulateur, l’effet miroir nous pousse à réfléchir à la manipulation dans notre propre vie. C’est la façon de se connaître soi-même à travers la relation qu’on a avec les autres.

Aujourd’hui, l’effet miroir ne marche plus ou moins. En effet, les réseaux sociaux et l’ensemble des informations qu’on peut trouver en accès facile font que les gens ont augmenté naturellement et très rapidement leur niveau de conscience. Ils n’ont plus besoin de l’effet miroir pour se connaître eux-mêmes.

Pour reprendre notre exemple, quand les gens voient la manipulation chez l’autre, ils ne disent plus qu’ils reconnaissent un de leur comportement et qu’ils pourraient alors eux aussi être un manipulateur (l’effet miroir). Leur niveau de conscience et d’information leur permet désormais de détecter un manipulateur en sachant pertinemment qu’ils n’en sont pas un.

Si on prend un autre exemple : celui des gens qui réussissent. Désormais, notre niveau de conscience nous fait comprendre les stratégies qu’ils déploient pour réussir.

Résoudre un problème relationnel en 5 minutes

La relation à l’autre est un sujet incontournable du développement personnel. 90 % des gens qui consultent un coach en développement personnel viennent pour régler un problème relationnel avec d’autres personnes.

Le développement personnel va alors donner des outils pour comprendre que la relation qui leur pose problème n’existe pas. Enfin, elle existe simplement parce qu’ils désirent que cette relation existe.

Le développement personnel sert alors à leur faire comprendre que la relation qu’ils ont créée et qu’ils voient est celle qui les arrange.

L’axe relationnel que l’on entretient avec quelqu’un va dépendre de nos cultures, de nos religions ou encore de notre vie passée. Cet ensemble de paramètres détermine notre relation aux autres. On s’autorise alors cet axe relationnel. Et comme on s’autorise cet axe, on l’autorise aussi aux autres.

Le problème est alors un problème relationnel non pas des autres à nous, mais de nous aux autres.

La relation que l’on entretient avec l’autre est multiple (aspects perso, pro, amicaux, associatifs,…) et quand une relation ne va plus, ce n’est pas la relation dans son entièreté qui ne va plus mais juste un axe de cette relation dont on décide nous-même qu’il ne va plus et qui va impacter l’ensemble de la relation à nos yeux.

On prend la responsabilité de nourrir la volonté de notre sentiment vis-à-vis de cette personne.

Le modèle relationnel est un sujet puissant quand on comprend que ce qu’on croit être la relation avec l’autre n’existe pas. La seule qui existe est celle qu’on a décidé qui allait exister. Quand on a compris ça, on change l’intégralité des relations qu’on a avec les autres.

La personne n’est pas ce qu’on croit voir. Elle est un tout. On choisit ce qu’on voit d’elle.

Ne cherche plus jamais à SÉDUIRE

Le mot séduction est très utilisé dans le développement personnel. Il existe en effet de nombreux coachs en séduction ou en business qui utilisent la séduction pour réussir.

Pour rappel, la définition de la séduction c’est susciter de l’admiration de quelqu’un par nos comportements.

Ainsi, quand on séduit, on propose quelque chose qui va susciter cette admiration. Mais ce « quelque chose » n’est pas authentique. La séduction est donc une stratégie pour pousser l’autre à penser quelque chose de soi qui n’est pas vraiment vrai. Si ce quelque chose existait, on n’aurait pas besoin de séduire.

Séduire c’est aussi douter de notre capacité à faire quelque chose de manière authentique.

Être simple, honnête, authentique… c’est déjà être séduisant.

Bien sûr, on ne parle pas d’être séduisant comme George Clooney ou Sharon Stone, mais d’être séduisant en étant SOI-MÊME. Notre façon de bouger, d’être avec les autres…

Si tu penses ne pas être séduisant, commence par travailler ta relation aux autres et le fait de vouloir évoluer te rendra déjà séduisant.

En bref, on ne parle plus de séduction, mais d’authenticité.

Toutes les actus du Dico du Dev Perso

a

Ils ont rencontré Laurent

a

Qui est Laurent Marchand

a

Coach, auteur et conférencier international, Laurent est le créateur du mouvement #ToutEstPossible.Il accompagne tous les individus qui font le choix conscient de devenir acteur de la vie qu’ils désirent profondément. Il les aide à révéler leur véritable puissance et à matérialiser leurs voeux les plus chers.

“Vous avez tous un talent à partager, un projet à créer, une ambition qui vous pousse. Mais vous n’avez pas forcément le courage de vous lancer. Dans mes articles, mes vidéos et tous mes programmes, je vais vous donner TOUS les éléments pour passer à l’action et réussir.”

Laurent Marchand

49 Vidéos d’éveils

a

La rubrique des 49 vidéos d’éveils est réservée à la communauté tout est possible. Pour accéder à l’ensemble des vidéos, rejoins le mouvement (100% gratuit).

1/49 – Le développement personnel vous ment

2/49 – Quand je rêve, je fuis

3/49 – Vouloir, c’est manquer