7/49 – Je suis le créateur du créateur - Laurent Marchand

7/49 – Je suis le créateur du créateur

Salut à tous ! C’est Laurent Marchand.
Pour la 7ème vidéo, 7ème vidéo sur les 49 vidéos d’eveil que j’ai décidé de vous proposer chaque matin entre le 15 juillet et le 1er septembre. Chaque vidéo a pour intention profonde de vous donner des informations qui vont vous permettre à la fois de mûrir et de transformer des choses en vous. Prenez ce qui vous intéresse, ne prenez pas ce qui ne vous intéresse pas. L’idée c’est vraiment que vous puissiez vous nourrir et vous servir de chaque vidéo comme des outils pour progresser. Je ne suis pas votre solution, je ne suis pas votre sauveur, je suis juste quelqu’un qui réfléchit et qui a traversé suffisamment de choses pour avoir un point de vue par rapport à son histoire. Je partage ça et tant que ça peut faire progresser les gens, je continuerai de le faire.

Aujourd’hui dans cette septième vidéo, on va parler …. c’est la dernière thématique sur le développement personnel. Après on parlera d’une autre thématique à partir de la semaine prochaine. Mais l’idée c’est de partager quelque chose qui soit vraiment fort pour cette dernière vidéo. Et j’ai choisi un sujet sur l’équilibre. Il va falloir que vous soyez un peu concentré parce que sinon il va falloir regarder la question plusieurs fois, Ok ? On se retrouve tout de suite après ça.

Ok les amis, alors on va parler dans cette septième vidéo d’…

Un concept qui a un concept très simple

Vous allez voir, c’est absolument simplissime. Mais c’est un concept qu’il faut savoir intégrer. En fait la plupart du temps, les gens visent des objectifs on va dire, au pouvoir « être ». C’est parce que j’ai réussi quelque chose, c’est parce que j’ai fait ça, que je suis. Les gens par exemple, que je vois en développement personnel depuis des années passées dans nos bureaux, veulent de l’argent parce que cet argent va faire d’eux quelque chose. Ils ont le sentiment que ça va faire d’eux quelqu’un qui gagne, quelqu’un qui réussit, ou quelqu’un qui gagne du charisme, quelqu’un qui est prestigieux,…. Enfin peu importe, si c’est eux qui voient ce qu’ils vont être en fonction de ce qu’ils vont créer. Idem sur d’autres thématiques par exemple comme l’amour.

Pourquoi tu veux un couple heureux ? 

En fait « je veux un couple heureux parce que je veux du bonheur. Dans les « je veux être heureux », « Donc aujourd’hui tu n’es pas heureux ? », « non aujourd’hui je ne suis pas », « et donc du coup tu veux rencontrer quelqu’un parce que tu dis qu’avec cette personne-là tu vas réussir à trouver le bonheur ? » « Oui c’est ça », « Donc en fait, tu veux quelque chose pour être quelque chose » et ça c’est déjà.

Je suis sûr que pour la plupart d’entre vous, le simple fait d’énoncer des choses comme ça, montre la problématique. Vous avez pigé qu’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. En fait il y a une sorte de programme qu’on a engrammé quand on est élevé, quand on est des jeunes enfants. C’est quelque chose qui dit « tu fais pour être ». Par exemple : “fais ça tu seras gentil”, “fais ça tu seras un bon garçon, tu seras une bonne fille”, “soit comme ci, soit comme ça”, “fait ceci, fait cela”, et tu seras considérée comme…, “tu as bien travaillé à l’école donc je te donne un bon point”, “tu as bien travaillé alors je t’aime, je te félicite”.

Donc c’est parce qu’on a fait des choses, qu’on a été félicité, qu’on a été aimée ou qu’on a été pas aimé etc. C’est toujours par rapport à ce qu’on a fait. Donc évidemment c’est logique qu’après dans notre vie, eh bien on transforme le système comme une sorte de paradis évident qui dit « en fait il faut que je fasse pour être ». En réalité, non ça ne marche jamais, absolument jamais.

Ce qui marche c’est « je suis et c’est pour ça que je crée ». Donc on a vu ça avec l‘énergie, on l’a vu déjà avec aussi une autre thématique abordée depuis le début de cette semaine sur le développement personnel. Là je vais aller un petit peu plus loin. On va parler d’….

Être le créateur de sa vie 

Être le créateur de sa vie ce n’est pas pour créer des créations. On croit, la plupart du temps quand je dis « être le créateur de sa vie », les gens ils disent : « ok très bien, je suis le créateur de ma vie, je crée des créations ».

Non vous êtes le créateur du créateur. C’est à dire vous n’allez pas vous baser sur ce que vous avez créé pour définir qui vous êtes, vous allez vous baser sur la qualité du créateur. C’est à dire : est-ce que je crée avec des toxiques qui me font faire des trucs qui marchent jamais, des relations où je m’engueule avec tout le monde, où je me bats avec les gens, etc. Est-ce que je suis un créateur qui a des toxiques dans la création OU est-ce que je suis un créateur pur qui dit je nettoie, je travaille, j’élimine, je travaille en énergie, je travaille en développement personnel, je nettoye pour être un créateur qui est au plus près de sa volonté de création.

“Je ne vous perds pas, ok ? on réfléchit ensemble » Donc en fait, je ne peux pas me baser sur ce que j’ai créé, pour dire que je suis. J’aimerais bien, forcément ce serait plus facile. J’ai que des succès dans ma vie donc je me dis que je suis un mec successful. Mais les gens qui ont des succès dans leur vie savent quand on fait le truc d’après, qu’on peut ne pas devenir un succès. Ca peut même être un échec absolument cuisant. Donc ça veut dire qu’ils vont se considérer comme successful une fois et puis comme une sorte de looser une autre fois. Ce n’est pas possible, ce n’est pas une vie.

Quand on se base sur le créateur, non pas sur la création, on revient à un principe. Est-ce que par exemple la question qu’on peut se poser c’est :

Est-ce que j’ai fait le mieux que j’ai pu ? est ce que j’ai donné le meilleur de moi ? 

Dans une relation avec, je ne sais pas ma conjointe/ mon conjoint par exemple, qui n’a pas donné satisfaction, voilà je n’ai pas réussi à créer ce que je voulais. Est-ce qu’au moins, j’ai fait ce que j’avais pu ? Mais il faut se poser la question de manière extrêmement honnête.

Parfois on se rend bien compte qu’en réalité, on a mis beaucoup de mauvaise foi, on a mis beaucoup de jalousie, on a titillé l’autre, on est allé chercher les problèmes, … Pourquoi ? Simplement parce qu’il est probable qu’on soit intoxiqués par quelque chose qui vienne pourrir nos relations avec les autres.

Donc on va travailler en développement personnel, on va se servir des outils qui sont autour de nous, et on va nettoyer ces choses-là. Une fois qu’on les aura nettoyées, on va retrouver une autre relation et dans cette autre relation, on va exprimer le créateur que l’on est. Et ce créateur, il va mettre en place tous les jours un modèle relationnel, des choses du quotidien, etc. Et peut-être que, parce qu’il a nettoyé ce sera plus simple, ce sera plus fluide, ce sera plus heureux. Donc il pourra vivre ce créateur-là, une relation plus heureuse.

Ce n’est pas parce que la relation, il espère qu’elle va être heureuse, qu’il sera heureux. C’est parce que lui-même est un créateur qui crée avec le bonheur. Qu’il vit le bonheur. Donc l’idée, c’est vraiment d’arrêter de croire que ce que vous créez, vous n’êtes pas ce que vous faites. Vous êtes juste un créateur de chaque seconde. Et même si ce que vous créez, ça ne marche pas, du moment que vous créez avec une vraie profonde intention de bien faire, de mettre l’intégralité de votre énergie, de votre savoir, de votre savoir-faire, de votre temps, de votre bonne volonté au service de votre projet. Même si votre projet échoue, ce qui arrive à des milliers de gens. Il y a plein de gens qui sont des entrepreneurs que vous adorez qui ont échoués sur plein de choses.

Donc même si votre projet échoue au moins à l’intérieur de vous, ne vous dépréciez pas. Vous dites : j’ai fait le meilleur, donc je regarde ce qui n’a pas marché et je vais créer en corrigeant de ce qui n’a pas fonctionné. Parce que j’ai aujourd’hui un peu d’historique pour savoir. Mais je ne suis pas ce que je fais. Et si ça se plante, ce n’est pas moi qui suis un loser. Si ça se plante, ce n’est pas moi qui suis un bon à rien. Si ça se plante, ça ne donne pas raison à papa ou maman qui disaient que je vaux que dalle. Non si ça se plante, c’est parce que je n’ai pas fait des choses comme il faut mais ce n’est pas grave. Je suis un créateur génial, et parce que je suis un créateur génial, je vais recommencer ou je veux faire autre chose. Mais cette fois ci, je vais m’améliorer parce que mon expérience va me permettre d’améliorer les choses. Et ce n’est pas le résultat de ma création qui va faire de moi quelque chose. C’est le créateur que je suis qui fait de moi quelque chose.

Donc j’espère que vous avez bien compris ce principe parce que c’est un principe fondamental dans l’évolution. Quand on sait qu’on est le créateur de toutes choses et non pas quand on regarde la création, j’ai créé comme ça donc je suis,. Quand on sait qu’on est le créateur de toutes choses et qu’on créé le créateur, ok ? C’est en nettoyant que je crée un meilleur créateur. En lisant je crée un meilleur créateur. En travaillant mon développement personnel sur le meilleur créateur. En faisant des ateliers, je suis le meilleur créateur parce que je vais chercher des outils qui vont m’aider à virer tous les toxiques de ma création.

Je crée le créateur, ok ? Je ne crée pas la création. La création, on s’en fout. Ce ne sont que des étapes dans notre vie qui nous montrent où en est le créateur. Mais le créateur lui-même, si on est concentré sur lui, ça commence à devenir vraiment très intéressant.

Je vous invite vraiment à poster vos commentaires, à partager aussi vos expériences de créateurs. Qui a créé le créateur ? plutôt que de créateur qui a créé de la création et qui s’en veut aussi. D’ailleurs si vous vous en voulez pour vos créations et bien partagez les et vous verrez à quel point vous vous jugez sur quelque chose qui a été fait d’une certaine façon. Qu’aujourd’hui déjà vous êtes quelqu’un de différent. Que vous pouvez le faire encore autrement et forcément mieux puisque maintenant vous avez un peu d’expérience. Ok ?

On se retrouve demain pour une nouvelle thématique, on va parler d’argent. Évidemment maintenant vous connaissez le principe de ces 49 vidéos. Je vous remercie beaucoup. Rentrez dans le groupe « tout est possible ». Rejoignez-nous, il y a de plus en plus de gens qui rejoignent le groupe. Et donc vraiment, si vous voulez vraiment travailler pendant neuf mois, on va se donner la main, on va avancer tous ensemble et ça va être juste génial. D’ici demain soyons heureux, c’était Laurent Marchand. Tchao.

Coach, auteur et conférencier international, Laurent Marchand est le créateur du mouvement #ToutEstPossible
Il accompagne tous les individus qui font le choix conscient de de devenir acteur de la vie qu’ils désirent profondément. Il les aide à révéler leur véritable puissance et à matérialiser leurs voeux les plus chers.

Zoom Block After-Zoom Text

Qui est Laurent Marchand

a

Coach, auteur et conférencier international, Laurent est le créateur du mouvement #ToutEstPossible. Il accompagne tous les individus qui font le choix conscient de devenir acteur de la vie qu’ils désirent profondément. Il les aide à révéler leur véritable puissance et à matérialiser leurs voeux les plus chers.

“Vous avez tous un talent à partager, un projet à créer, une ambition qui vous pousse. Mais vous n’avez pas forcément le courage de vous lancer. Dans mes articles, mes vidéos et tous mes programmes, je vais vous donner TOUS les éléments pour passer à l’action et réussir.”

Laurent Marchand

Partager :

Laisse un commentaire